Améliorer votre productivité (2): les frais de gestion

mars 15, 2012 by
Filed under: Entreprise, Informations générales 

Dans l’article précédent, j’ai expliqué comment vous pouviez améliorer votre productivité en revoyant chaque poste de dépense. Cette méthode est très efficace dans le sens où il demande très peu d’énergie et vous promet de très bons résultats lors de la vérification de vos chiffres. Votre bilan « entrées-sorties » s’en portera beaucoup mieux, ce qui améliorera sensiblement votre salaire net par heure de travail. Néanmoins, cette solution est limitées. A moins que vous n’ayez un bon plan, les réductions appliquées à vos dépenses ne pourront jamais être plus petites que zéro. C’est mathématique et comptable: une dépense négative est un revenu. Commencez par réduire vos dépenses de 10% à 20%, c’est très bien, allez jusqu’à 50%, c’est super mais déjà très difficile. Au delà, il serait vraiment bon d’analyser entièrement votre méthode de gestion pour savoir comment vous en êtes arriver à dépenser plus de deux fois plus que vos besoins réels.

Le temps est votre allié ou votre ennemi

Avez-vous déjà eu affaire à un plombier, un électricien, un couvreur,… qui, pour une tâche qui vous parait extrêmement simple, vous demande un prix exorbitant? Ça vous a certainement mis hors de vous et je vous comprends. Néanmoins, c’est ce que vous allez devoir faire au sujet de votre activité. Imaginons que vous visiez un salaire horaire global de 50€/heure. Lorsque je parle de « salaire global », je parle du prix et du temps incluant à la fois vos heures de travail, vos déplacements, vos contacts téléphoniques, la gestion de la paperasse, le « service après-vente »,… En simplifiant, vous pourriez diviser ces activités en 2 parties: celles qui sont proportionnelles à la quantité de travail demandé et celles qui ne le sont pas.

Soit, vous savez qu’en général, pour tous les projets de moins de 50h, vous avez besoin de planifier de 4h de réunions(déplacement inclus), 1h30 de contact téléphonique et 1h de contact par mail, en moyenne ainsi qu’une heure de gestion comptable. Cela fait déjà un forfait de 7h30 à ajouter à votre projet. Pour un projet de 50h, vous demanderiez donc 2875€ ((50h+7,5h)*50€/heure): cela représenterait un prix de 57,5€/heure de travail effectivement presté dans le cadre de la mission demandée par le client. Par contre, pour un projet de 7,5h, vous demanderiez 750€ soit 100€/heure de travail effectif. Faites donc très attention lorsque vous communiquez vos chiffres ainsi que vle nombre d’heures de travail presté. Si le client compare le prix d’un travail avec le prix d’un autre, arrivé à un résultat qui varie du simple au double peut vous placer dans une situation délicate.

Jouez la transparence ou faites une moyenne

Je vous conseille donc de jouer la transparence dès le début. Soit vous ajouter un poste « frais de dossiers, 3 réunions, contacts téléphoniques, mails, suivi, divers,… », forfaitaire de 375€, quelque soit l’intitulé. Personne n’aime payer des « frais de dossiers » et si vous chiffrez chaque poste de manière exhaustive, vous risquez de vous retrouver face à un client qui vous démontre que la plupart des mails envoyés ou reçus n’ont servi à rien, ou qu’il ne vous a pas téléphoné une seule fois et qu’il mérite donc une « ristourne » (je ne suis jamais tombé sur ce genre de personne mais cela doit bien exister).

Une autre méthode consiste à calculer une moyenne générale du temps passé à toutes ces tâches qui ne sont pas réellement votre métier. Si cela consiste à 10% en plus des projets réalisés, facturez 55€/heure au lieu de 50€/h. De cette manière, vous pourrez fièrement indiquer sur vos devis que le prix inclus des réunions, contacts téléphoniques,… Cette solution a un défaut, c’est que les gros projets paieront pour les petits. Mais n’est-ce pas un des système prédominant de notre économie?

Related posts:

  1. Améliorer votre productivité (1): une question de survie

Comments

Tell me what you're thinking...
and oh, if you want a pic to show with your comment, go get a gravatar!